Priorités aux priorités : résumé du livre (par Stephen Covey)

Priorités aux priorités : résumé du livre (par Stephen Covey)

Stephen R Covey à écrit de nombreux livres à succès notamment, le livre “les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent”

Priorités aux priorités est également un des meilleurs livres qu’il à écrit. Priorités aux priorités est beaucoup plus axé sur l’organisation, plutôt que sur le développement personnel. 

L’auteur commence par nous aiguiller, en se demandant si la solution ne se trouvait pas dans le fait de travailler plus dur et plus vite. Mais plutôt de se poser et de se demander quels sont vos réels objectifs. Se concentrer sur ce qui est vraiment important (priorités), afin de réaliser vos objectifs professionnels et personnels. 

Dans la première partie, Stephen R Covey, vous demande d’abord de réfléchir sur comment gérer votre temps actuellement ? Est ce que vous faites plutôt ce qui est urgent au lieu de faire ce qui est important ? 

Dans la deuxième partie, il nous donne une méthodologie en 6 étapes afin que votre objectif de vie se succèdent dans une vie ascendante d’apprentissage. 

Dans la troisième partie de « Priorité aux priorités », les auteurs décrivent la stratégie d’interdépendance et de comment à créer une synergie puissante sur la base d’une vision commune avec votre entourage. Dans la quatrième partie de « Priorité aux priorités », les auteurs vous aident à réaliser les bénéfices de la conduite éclairée de votre vie qu’ils enseignent pour que vous preniez conscience de la sérénité qu’elle peut vous apporter.

Essentiel et simplicité (43)

Chapitre 1 : Priorités aux priorités “la montre et la boussole” 

 

La métaphore entre la montre et la boussole, permet de faire la comparaison dans votre vie entre les priorités et les urgences. Est-ce que vous faites de vos urgences vos priorités ou est-ce que vous faites de vos priorités vos urgences ?

La montre représente vos rendez-vous, échéances, activités et objectifs.

La boussole représente votre vision, vos valeurs, vos principes, votre mission et tout ce qui est important pour vous. 

Il y a souvent un conflit de priorité entre la montre et la boussole. Il se peut que vous utilisez les 3 outils suivants : 

  1. L’aide mémoire
  2. La planification et la préparation
  3. La définition et la maîtrise

Mais parfois, les outils ci-dessus ne vous aident pas toujours à garder le cap, l’auteur demande de se poser 2 questions. 

Dans quelle direction je veux aller ? 

Qu’est ce que je souhaite accomplir dans ma vie ?

Ensuite, il faut prendre le temps de se poser les 2 questions suivantes : 

Quelle est l’activité dont j’ai conscience et qui me donnerait des résultats positifs et décisifs dans ma vie personnelle ?

Quelle est l’activité dont j’ai conscience et qui me donnerait des résultats positifs et décisifs dans ma vie professionnelle ?

Vous n’êtes peut-être pas en train de faire ces 2 activités. Il faut comprendre que toutes vos activités peuvent être placées en 4 catégories. (le cadran d’Eisenhower)

  • Le CADRE I (important / urgent) où vous gérez, produits, mettez à profit votre expérience et votre faculté de jugement en réaction à de nombreux besoins et défis.
  • Le CADRE II (important / pas urgent) est le cadre de la qualité de vie et de la planification. Plus vous consacrez de temps à ce cadre, plus vous augmentez votre capacité à réaction. C’est le cadre du leadership personnel.
  • Le CADRE III (pas important / urgent) est le fantôme du CADRE I. C’est le cadre de l’illusion. L’agitation et l’urgence créent un faux semblant d’importance. Des activités entrepris dans cet esprit, même si elles paraissent vraiment importantes, ne profitent qu’à autrui.
  • Le CADRE IV (pas important / pas urgent) est le cadre du gaspillage ; un endroit où il ne te faudrait jamais mettre les pieds.

Il faut comprendre que ce que vous cultivez, vous le récolterez plus tard. Il faut accepter que les graines semaient seront semblables aux résultats que vous aurez plus tard. 

Vous possédez des besoins qui sont essentiels à votre réalisation (vivre, aimer, apprendre et transmettre).

En faire plus et plus vite ne supprimera pas le besoin de faire ce qu’il faut. Mais il faut plutôt vous concentrer sur ce que votre boussole intérieure vous indique et de le faire avec cohérence. 

Chapitre 2 : La priorité est de donner priorité aux priorités. 

Essentiel et simplicité (44)

L’auteur à mis en avant le cadran d’Eisenhower dans la première partie, il montre comment faire pour traiter la partie (important/pas urgent).

Imaginez que votre journée soit déjà planifiée en avance, qu’est ce qui détermine vos priorités ? Que faites-vous quand vous devez choisir entre différents rôles ? Si une situation inattendue apparaît, comment allez-vous gérer la situation ?  Comment savoir s’il faut y prêter attention ou non ?

Processus d’organisation du cadre 2 

“sans jardinier, pas de jardin”

Dans cette sous-partie, l’auteur définit la partie 2 du cadran. Il nous réfère à la loi de la ferme. Pas de belle récolte, si vous n’entretenez pas votre jardin, si vous n’arrosez pas avec assiduité votre jardin et n’arrachez pas les mauvaises herbes. 

Il faut bien comprendre, que vous ne pouvez pas semer quelques graines, partir et à votre retour retrouver un beau jardin sans mauvaises herbes…

Avec la métaphore du jardin, vous pouvez déjà mieux visualiser les choses, et vous permettre de vous focaliser sur ce qui est important. Votre vie est en constante “germination.”

Ensuite, les auteurs donnent plusieurs techniques à suivre pour bien rester focaliser sur son objectif principal. 

Faire une fiche hebdomadaire, et non au jour le jour pour éviter de toujours faire passer l’urgence

Trouvez vos principaux objectifs (à long terme, la manière de se rendre utile, et les sentiments que vous aimeriez vivre) 

identifier vos rôles (famille, travail, association…)

Pour chaque rôle, se fixer un cadre appartenant au cadre 2. 

Mettre en place un emploi de temps hebdomadaire (donner un emploi de temps à vos priorités) 

Métaphore du bocal : Votre bocal à un volume d’eau limité. 

Vous pouvez visualiser les activités du CADRE II comme des grosses pierres, celles du CADRE I comme des graviers, celles du CADRE III comme du sable et celles du CADRE IV comme de l’eau.

Si vous remplissez le bocal avec l’eau en premier, vous ne pouvez pas y mettre de grosses pierres sans qu’il déborde. Mais si vous mettez déjà des grosses pierres dans votre bocal, ensuite vous pouvez y ajouter du gravier qui remplit les plus gros interstices, puis le sable pour remplir de plus petits interstices et enfin l’eau pour remplir tout le reste.

Vous devez remplir votre emploi du temps de la même façon pour un résultat optimal : d’abord les activités du CADRE II ! En identifiant les grosses pierres, c’est-à-dire les actions importantes mais pas urgentes, et en les mettant en premier dans votre agenda vous pouvez introduire aussi d’autres activités du CADRE I ou CADRE III.

Ensuite, il faudra pratiquer la cohérence intérieure au moment du choix. pour cela il faudra : 

visionner en avance votre journée (revoir son emploi du temps avant le début de la journée.)

Voir si vos priorités sont bien dans le cadre I et II.

Et enfin la dernière étape sera de s’évaluer. 

Il est important de pouvoir s’évaluer pour mesurer vos progrès, chaque objectif doit être mesurable. Posez vous quelques questions, tels que : 

  1. Quel objectif ai-je atteint ?
  2. A quel défi ai-je dû faire face ?
  3. Quelle(s) décisions ai-je prise(s) ? 
  4. Ai-je donné la priorité aux priorités ? 

Maintenant, si vous faites cela pendant 52 semaines, et que vous atteignez que la moitié de votre objectif. Cela sera sans doute beaucoup plus qu’avant…vous allez plus travailler sur ce qui est important et pas toujours dans l’urgence. 

Chapitre 3 : la synergie et l’interdépendance

Essentiel et simplicité (45)

Dans cette troisième partie, les auteurs décrivent la stratégie d’interdépendance et comment créer une synergie puissante sur la base d’une vision commune avec votre entourage. 

Il faut se poser deux questions : 

  1. Combien de temps perdez vous dans des crises inutiles relevant du cadre I à cause des problèmes de communication, de compréhension ou de l’imprécision des rôles et des objectifs ?
  2. Combien de temps prenez-vous dans le cadre 3, à résoudre des problèmes qui ne vous concernent pas ? 

Reprenez vos 4 besoins : 

Pour vivre, il faut vivre en bonne santé et avoir une sécurité économique. Vous recevez un salaire parce que, d’une manière ou d’une autre, ce que vous faites apporte une valeur à d’autres personnes. Vous dépensez de l’argent de votre salaire pour des choses qui représentent le travail d’autres personnes.

Aimer et, par nature, une interaction. « Temps qu’il ne consiste pas à en donner, l’amour n’est pas de l’amour. » Cela se traduit par des relations entre les individus, et repose sur l’un des thèmes principaux de l’ensemble des textes de sagesse : la réciprocité.

Apprendre, c’est progresser et étendre vos connaissances. À combien de reprises avez-vous appris des choses en lisant des livres écrits par d’autres, en assistant à des conférences données par d’autres ou en suivant les cours de professeurs ? Combien de fois avez-vous progressé en participant à des réunions ? Combien de vos idées personnelles sont-elles issues des idées de votre entourage ?

Transmettre est également, par nature, une interaction. C’est une contribution que vous apportez à la société, c’est une façon de participer au bien-être des autres. Le monde dans lequel vous vivez est l’héritage légué par ceux qui vous ont précédé. Les choix que vous effectuez constituent l’héritage que vous laissez. 

Donc, prendre conscience de vos interactions vous permettra de vous associer avec les autres avec plus d’efficacité. 

« La synergie commence par la prise en compte des différences. »

Pensez gagnant, gagnant dans vos relations ! 

Pour conclure, il est important de ne pas confondre priorité et urgence et bien savoir comment distinguer les deux. L’auteur donne une méthode complète pour arrêter de courir après le temps. Il donne plusieurs exercices à faire et à mettre en pratique pour enfin connaître vos priorités de manière claire et concise.

Si vous avez du mal à vous situer, vous trouvez que vous n’êtes pas en train de faire ce que vous devez faire, cet ouvrage est fait pour vous.

Les points forts : un ouvrage facile à lire, une méthode claire avec une mise en place possible pendant et à la fin du livre.

Les points faibles : Parfois un peu trop détaillés notamment dans le dernier tiers de l’ouvrage. Il faut être rigoureux dans la mise en place des exercices. (point fort et point faible).

PASSEZ A LA VITESSE NINJA !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE GUIDE GRATUIT QUI VA VOUS APPRENDRE A LIRE 2 FOIS PLUS VITE ET COMMENT MIEUX VOUS CONCENTRER AVEC UN MEILLEUR TAUX DE RÉTENTION.

Partage la connaissance

Laisser un commentaire